Comment faire un rêve lucide ? Techniques pour apprendre à rêver consciemment

comment-faire-reve-lucide

Voler à volonté ? Réaliser vos fantasmes ? Visiter l’espace ? Vous confronter à votre pire peur pour en finir enfin ? Qu’est-ce que vous feriez si vous pouviez prendre le contrôle de vos rêves ? Réfléchissez-y dès maintenant, car cela fait partie des techniques préconisées par la référence en la matière, Stephen Laberge. Cet article synthétise les méthodes les plus efficaces qu’il recommande dans son livre S’éveiller en rêvant, pour apprendre comment faire un rêve lucide. Attention, votre (in) conscience pourrait prendre un coup à la suite de cette lecture. Libre à vous !

3 choses essentielles pour apprendre à rêver consciemment

Nos cerveaux possèdent des capacités extraordinaires que l’on n’utilise, voire que l’on ne soupçonne même pas. Le rêve lucide, cette capacité à prendre conscience que l’on rêve pendant nos rêves, en fait partie. Au sein de son laboratoire de psychophysiologie du sommeil à l’université de Stanford, Stephen Laberge étudie ce phénomène depuis les années 1970.

Selon lui, tout le monde est capable d’apprendre comment faire un rêve lucide. Trois conditions essentielles sont néanmoins requises :

  • la motivation : vous devez réellement vouloir et vous investir dans l’entraînement à développer cette aptitude à rêver consciemment ;
  • la technique : utilisez des méthodes efficaces ;
  • la capacité à se souvenir de ses rêves : sans laquelle vous pourrez faire des centaines de rêves lucides sans jamais vous en rappeler ! Et parce qu’elle est une condition pour se familiariser avec ses rêves et apprendre à déceler les moments de lucidité.

Développer une excellente capacité à se remémorer ses rêves

Voici les 7 conseils recommandés pour entraîner sa mémoire onirique :

  1. Une quantité de sommeil suffisante : permet de se souvenir plus facilement de ses rêves et d’être plus apte à les écrire au beau milieu de la nuit ;
  2. La tenue d’un journal onirique : y noter les rêves les plus complets comme les plus fragmentaires ;
  3. Se rappeler la volonté de se souvenir de ses rêves au moment de l’endormissement ;
  4. Se focaliser sur le sujet du rêve à chaque réveil : ne pas bouger, et se poser la question « de quoi j’étais en train de rêver ? » ; ausculter tous les indices (bribes d’images, sensations, humeur…) et essayer de reformuler mentalement le scénario du rêve ;
  5. Pour ceux qui ne se rappellent de rien : consommer un peu d’une boisson caféinée avant de dormir afin de provoquer des microréveils ;
  6. Programmer des alarmes aux moments les plus propices du sommeil paradoxal (pendant lesquels les rêves lucides sont plus fréquents) : 4 h 30, 6 h, 7 h 30 après l’endormissement ;
  7. Lire son journal onirique avant de dormir.
Notez tous vos rêves dans votre journal onirique

Comment se réveiller dans les rêves ?

La première technique pour apprendre comment faire un rêve lucide consiste à s’entraîner à réaliser que l’on rêve. Une fois que l’on arrive à se souvenir d’au moins un rêve par nuit, il s’agit de repérer les différences entre nos expériences à l’état de veille et nos rêves. Partez à la chasse aux « indices oniriques » :

  • les indices oniriques forts : des événements qui ne se produisent qu’en rêve (marcher sur l’eau, léviter…) ;
  • les indices oniriques faibles : des événements improbables dans la vie réelle, mais courants dans les rêves (trouver de l’argent dans la rue, rencontrer une personne célèbre…).

Apprendre à reconnaître ses indices oniriques

En se focalisant sur ses indices oniriques, on va développer sa capacité à les détecter et les reconnaître quand ils apparaîtront en rêve. Une fois identifiés, la stratégie consiste à prendre la résolution ferme de les prendre pour ce qu’ils sont, quand ils apparaissent en rêve : des indices qui prouvent qu’on est en train de rêver !

Pour Paul Tholey, psychologue allemand, la méthode la plus efficace réside dans une attitude qu’il décrit comme « réflexivo-critique » envers son état de conscience lorsqu’on est réveillé. Dans des situations de vie qui ont des ressemblances avec des rêves, il faut se demander « suis-je en train de rêver ? »

4 étapes pour prendre conscience que l’on rêve

  1. Test de réalité : dans la journée, garder une page de texte ou une montre digitale avec soi et lire plusieurs fois le texte ou l’heure avant de détourner le regard. Puis relire de nouveau en essayant de changer les mots ou les chiffres. 75 % des rêveurs lucides y arrivent contre 0 % des personnes réveillées. Si vous arrivez à modifier les données, ça y est vous y êtes, profitez-en ! Sinon, passez à l’étape suivante.
  2. Imaginez que ce qui vous entoure est un rêve : songez que tout ce que vous voyez, percevez, entendez n’est que le produit de votre imagination. Créez l’impression que vous pouvez transformer les scènes et le décor environnant.
  3. Visualisez-vous en train de profiter d’une activité onirique : décidez à l’avance de quelque chose que vous aimeriez faire pendant un rêve lucide et imaginez-vous maintenant en train de le réaliser.
  4. Prenez la résolution ferme de devenir lucide et de réaliser l’activité choisie : continuer votre visualisation et répétez votre intention. « La prochaine fois que je rêverai, je veux prendre conscience que je suis en train de rêver et faire… »
Visualisez-vous en train de réaliser l’activité de vos rêves !

Utiliser les indices ratés comme des étapes

Dans la plupart des rêves dont on se souvient, on trouve après coup, un ou plusieurs indices oniriques. C’est frustrant de se rendre compte que ces éléments hyper bizarres ne nous ont pas mis la puce à l’oreille. Mais il ne faut surtout pas se focaliser sur cette absence de jugeote onirique au risque de renforcer la croyance limitante qu’on est incapable d’apprendre comment faire des rêves lucides.

Au contraire, Stephen Laberge invite à considérer ces signes ratés comme des marchepieds. Prendre le temps d’y réfléchir et de prendre la résolution de les reconnaître la prochaine fois qu’ils apparaîtront.

Comment faire un rêve lucide par l’induction mnémonique ?

Il s’agit du processus inventé par l’auteur qui lui a permis d’apprendre à faire des rêves lucides à volonté : jusqu’à 4 par nuit. L’appellation fait un peu peur, mais le principe est simple : il se base sur la faculté de se souvenir de faire quelque chose dans le futur, se programmer intentionnellement à accomplir une action à un moment ou lors de circonstances particulières. On l’utilise par exemple quand on se dit « la prochaine fois que je fais des courses, je penserai à acheter… »

Comment fonctionne cette technique ?

La technique repose sur l’association mentale entre notre volonté de nous souvenir et les circonstances futures dans lesquelles on veut le faire. Elle est facilitée par le fait de visualiser et de verbaliser son intention. En se disant par exemple,

« La prochaine fois que je rêve, je veux me souvenir de reconnaître que je suis en train de rêver ».

Le meilleur moment pour expérimenter comment faire un rêve lucide avec cette méthode se situe juste après avoir fait un rêve, avant de se rendormir ou après une période un peu plus longue d’éveil entre deux sommes.

Procédure d’induction mnémonique au rêve lucide

  1. Mettez-vous dans les meilleures conditions pour vous souvenir de vos rêves. Programmez votre esprit au moment de l’endormissement de vous remémorer vos rêves et de vous réveiller à la fin de chacun d’entre eux.
  2. Focalisez votre attention en vous rendormant, répétez-vous comme un mantra que vous souhaitez faire un rêve lucide.
  3. Regardez-vous devenir lucide, imaginez-vous de retour dans le rêve que vous venez de quitter en train de prendre conscience sue vous rêvez. Pensez à un indice onirique que vous débusquez et dites-vous « ça y est je rêve consciemment ! ». Poursuivez votre visualisation en accomplissant la tâche que vous avez déterminée à l’avance.
  4. Recommencez les étapes 2 et 3 jusqu’au sommeil ou que vous soyez certain d’avoir ancré profondément votre intention.
rêver-consciemment
Focalisez votre attention sur votre intention de rêver consciemment

Comment induire un rêve lucide à partir de l’état de veille ?

Une autre méthode pour apprendre comment faire un rêve lucide réside dans l’entraînement à endormir son corps tout en gardant son esprit éveillé. Plusieurs techniques existent pour y parvenir, comme exécuter une tâche mentale répétitive ou un exercice de visualisation spécifique comme celui-ci :

« Après vous êtes relaxé très profondément juste avant de vous endormir, vous visualiser une magnifique fleur de lotus dans votre gorge. Au centre de ce lotus se trouve une flamme rouge orangé. Vous placez en douceur votre attention sur cette lumière tandis que vous vous endormez. »

Tarthang Tulku, lama tibétain

Les autres accès au rêve lucide

D’autres techniques peuvent faciliter l’accès aux rêves lucides comme l’hypnose ou des dispositifs électroniques : en rappelant au rêveur son intention par des flashs lumineux et des sons qui se fondent dans le scénario du rêve. Le laboratoire de Stanford, a mis au point le système Novadream, un masque équipé de détecteurs à mouvements oculaires rapides infrarouges ; Plusieurs applications payantes existent également :

Ces dispositifs ne remplacent pas la pratique, nécessaire pour progresser dans la pratique des rêves lucides. Mais ils permettent d’accélérer le processus d’apprentissage et d’augmenter leur fréquence.

À retenir pour apprendre comment faire un rêve lucide

  • Les moments les plus propices pour faire un rêve lucide sont après 4 h 30 ou 6 h de sommeil.
  • Une période de veille qui interrompt le cours normal des cycles du sommeil augmente la probabilité d’accéder à la lucidité.
  • Dormir suffisamment, noter ses rêves dans un journal, se programmer à faire des rêves lucides et à s’en rappeler.
  • Reconstituer ses rêves mentalement à chaque réveil avant de bouger le moindre petit orteil !
  • Apprendre à reconnaître ses indices oniriques .
  • Faire des tests de réalité.
  • Se visualiser en train de rêver consciemment.
  • Prendre la résolution d’accomplir une action que vous souhaiteriez faire en rêve lucide et y songer régulièrement.

Un dernier conseil avant de vous laisser : attention à l’excitation intense que provoque l’accès à la lucidité en rêve : ça réveille ! Les premières fois, essayez de rester calme et de stabiliser vos émotions pour pouvoir en profiter. N’hésitez pas à partager votre expérience des rêves lucides en laissant un commentaire ci-dessous. Au plaisir de vous lire, les onironautes !

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libres de le partager :)

Comments

  1. David J says:

    Bonjour, waw c’est vraiment une technique de haut niveau. Il m’arrive très souvent souvent de me souvenir de mes rêves ça fait toujours du bien d’ailleurs. Je n’ai jamais pris la peine de les noter mais les rêves lucides sont quelque chose qui attire beaucoup ma curiosité. Ça me fait aussi très peur car j’ai déjà pris conscience que je rêvais et ça me réveille systématiquement. D’ailleurs, dans ton article tu dis que c’est normal pour les débutants et je suis bien d’accord, surtout que j’ai jamais essayé de faire des rêves lucides, c’était simplement instinctif car je suis un « bon » rêveur^^

    Merci pour cet article avec une méthode clair pour parvenir à des rêves lucides!

    • madesbois says:

      Merci pour ton commentaire David ! Si tu te souviens souvent de tes rêves et que tu as déjà expérimenté quelques brefs accès à la lucidité, tu as franchi le niveau 1 ! Suis ton instinct, prépare toi mentalement à cette idée de rêver consciemment et quand tu seras prêt, fais toi confiance et rappelle toi que tout ce qui se présente n’est que le fruit de ta psyché, expérimente et fais-toi plaisir ! ‘Faites ce dont vous avez le plus peur et la mort de la peur est certaine.’ Mark Twain

  2. eric says:

    Bel article qui me donne envie d’approfondir la découverte des rêves, comme d’ailleurs chaque fois que je lis tes articles … pas facile pour moi car j’avoue avoir du mal à me souvenir de mes rêves mais je remarque que depuis quelque temps, par le fait d’y prêter attention, j’y arrive de mieux en mieux … mais alors d’ici à ce que je puisse faire des rêves lucides, il y a encore un chemin à parcourir … Merci pour ce partage et au plaisir de lire les prochains articles.

    • madesbois says:

      Merci Eric, je suis ravie d’apprendre que tu te souviens un peu plus de tes rêves et que tu apprécies mes articles. Si tu es motivé et prêt à expérimenter, il n’y a aucune raison de ne pas y arriver. Les progrès viennent en pratiquant et le chemin à parcourir est passionnant. Je pense qu’il te plaira !

  3. yannick says:

    Très bon article 🙂 J’ai longtemps exploré les rêves lucides, il y’a beaucoup de choses à faire dans ces derniers du fun, mais aussi tellement de choses pour travailler les peurs, s’entrainer, etc. c’est un vaste univers, mais très intéressant!

    • madesbois says:

      Merci Yannick, ravie de lire ton témoignage de rêveur lucide experimenté ! L’univers des rêves lucides ouvrent des perspectives riches et illimitées !

  4. ygocoaching says:

    Merci pour cet article super intéressant. A tester !
    Par contre je ne suis pas prête à faire des micros réveils pour me souvenir de mes rêves 🤣 je suis trop une marmotte.

Laisser un commentaire