You are currently viewing <strong>3 pratiques et des rêves pour cultiver le flow au quotidien</strong>

3 pratiques et des rêves pour cultiver le flow au quotidien

95 % de nos pensées et comportements se répètent d’un jour à l’autre. Vous êtes angoissé à l’idée que le monde va mal et vous pensez ne rien pouvoir faire pour aller mieux ? Je suis désolée de vous dire qu’en pensant ainsi, demain vous paraîtra aussi stressant qu’aujourd’hui et votre sentiment d’insécurité grandira de jour en jour.

Vous aimeriez sortir de la spirale infernale pour rejoindre un état plus cohérent, respectueux de votre nature profonde et en accord avec le rythme de la vie ? Prenez quelques minutes pour lire cet article dans lequel je partage ce qui m’aide au jour le jour à ne pas me laisser happer par la peur, la colère et la morosité ambiante : 3 pratiques choisies en conscience pour cultiver le flow au quotidien.

Cet article participe à l’événement interblogueur « 3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien » du blog Habitudes Zen. Il regorge d’articles et de conseils sur le développement personnel, la productivité et la motivation. Mon article préféré est 7 exercices pour cultiver la compassion.

Pourquoi est-il important de choisir ses habitudes en conscience ?

Avant de vous présenter mes 3 pratiques pour cultiver le flow au quotidien, voici un petit focus sur ce qu’est une habitude, pourquoi les habitudes sont trompeuses et le concept du flow.

Qu’est-ce qu’une habitude ?

Une habitude est un ensemble de pensées, émotions, comportements inconscients et automatiques. Elle se met en place à force d’être répétée, permettant à notre corps de prendre le relais sur notre mental.

Par exemple, quand vous avez appris à conduire, vous deviez penser à énormément de choses pour que votre corps exécute correctement ce que vous demandait le moniteur auto-école : rester attentif à la route, aux panneaux, aux passants en ville, passer les vitesses, coordonner vos pieds sur les pédales, mettre le clignotant, les essuie-glace, le dégivrage si besoin…

Aujourd’hui, vous faites tout cela sans avoir à y penser et votre mental peut s’adonner à d’autres activités en même temps, sans vous mettre en danger : discuter avec un passager, réfléchir, répondre (grâce au kit mains libres 😉) au téléphone, chanter…

Pourquoi les habitudes nous empêchent souvent de cultiver le flow au quotidien ?

Les habitudes nous permettent donc d’agir de manière prévisible sans nous poser de questions. Grâce à elles, nous accomplissons un grand nombre de tâches quotidiennes en nous basant sur nos expériences et nos apprentissages du passé. Les habitudes nous font gagner du temps, de l’énergie et du confort dans nos vies quotidiennes. Plus nous les répétons, plus ça devient simple et sans effort à fournir. Notre cerveau adore !

Oui, mais voilà le souci : nos habitudes nous détournent constamment du moment présent. En agissant uniquement à partir de nos habitudes, nous répétons les mêmes pensées qui aboutissent aux mêmes choix, actions, comportements, émotions qui finissent par nous ramener aux mêmes pensées.

Nous vivons déconnectés de ce qui se passe réellement dans notre présent, en calquant nos projections au sujet de l’avenir à partir de nos expériences passées. L’inconnu, l’inattendu, l’imprévisible est considéré comme perturbant, dérangeant, à éviter à tout prix. Pour ce faire, nous recherchons de nouvelles habitudes, programmes, techniques pour tenter d’être toujours mieux préparé, moins dérangé, plus confortable.

Et nous retournons dans la spirale infernale qui nous enferme dans des pensées fondées sur la peur de l’inconnu. Pourquoi s’étonner alors que notre vie ne change pas ?

Qu’est-ce que le flow ?

Le flow est un état d’immersion totale dans l’expérience du moment présent où la volonté, les émotions, et l’accomplissement d’une action se coordonnent dans une confiance absolue. Il me parait bien plus intéressant à cultiver pour vivre zen au quotidien !

Décrit sous bien d’autres formes depuis des siècles dans diverses traditions orientales (bouddhisme, taoïsme), ce terme a été élaboré par Mihàly Csikszentmihàlyi. Ce psychologue hongrois, qui a largement contribué à la recherche sur le bonheur et la créativité, est considéré comme un pionnier de la psychologie positive.

Le concept du flow est utilisé dans des domaines aussi variés que le sport, l’éducation, la musique, la séduction, le développement personnel. Pas si évident que ça à appréhender surtout quand on a le moral dans les chaussettes, « le flux », « l’expérience optimale » est pourtant un état que l’on a tous connu : quand nous faisons quelque chose que nous adorons faire, notre motivation et notre plaisir a le faire nous plonge dans une concentration et une unité intérieure parfaite, capables de transcender bien des obstacles, verrous et pensées limitantes.

Dans l’état de flow, nous atteignons notre nature profonde en réunissant, accordant, fusionnant nos 3 dimensions :

  • Le mental (siège des pensées, raisonnements et idées)
  • La dimension émotionnelle (sentiments, affectivité, réactivité, motivation, joie, frustrations, tristesse…)
  • La dimension physique (instincts, besoins et ressentis corporels, capacités d’action).

Pour moi, le secret pour vivre zen au quotidien, c’est de choisir des habitudes qui respectent réellement notre nature profonde. Des pratiques qui nous plaisent avant tout, que nous prenons plaisir à faire et qui nous permettent de cultiver le flow au quotidien.

3 pratiques et des rêves pour cultiver le flow au quotidien

Après plusieurs années d’expérimentations en tout genre dans le domaine du développement personnel, je vous partage aujourd’hui les 3 pratiques qui m’aident le plus à garder le flow au quotidien.

Harmoniser son cœur et son cerveau

Il a fallu des décennies pour que la science admette ce que les traditions ancestrales et la plupart des religions enseignent depuis des millénaires : l’intelligence du cœur. Depuis 1991, les travaux d’Andrew Armour (un neurocardiologue canadien au nom prédestiné !) ont révélé que notre cœur possède 40 000 neurones et tout un réseau de neurotransmetteurs.

Cet organe était jusqu’à cette date considéré par la science, comme une simple pompe, vitale certes, mais sans plus de fonctions supplémentaires. Or, on sait aujourd’hui que le cœur émet un champ magnétique 5000 fois plus puissant que celui de notre cerveau. Ce champ a des effets sur notre système nerveux, nos émotions et nos pensées ainsi que celles des personnes qui nous entourent. L’institut Earthmath étudie depuis plus de trente ans les liens entre les ondes cérébrales, la cohérence cardiaque et les émotions.

Nos émotions et nos pensées font fluctuer notre champ électromagnétique, nous éloignant ou nous rapprochant de notre état de cohérence interne, d’alignement entre notre corps, notre cœur et notre cerveau. S’accorder de courts moments de pause pour ré harmoniser notre cœur et notre cerveau est une des pratiques les plus puissantes que je connaisse, qui possède de nombreuses et étonnantes vertus.

1/ 3 étapes pour connecter son cœur et son cerveau

Dès que je suis perturbée par des pensées négatives, que je me rends compte que je suis en train d’être affectée par des idées, des émotions qui ne m’appartiennent pas ou me font du mal, à tourner en rond dans ma tête, je pratique ce rituel simple, largement inspiré des travaux de Greg Bradden :

  1. Fermez les yeux et déplacez votre conscience vers votre cœur. Si vous êtes confortable avec cette idée, touchez-le, en posant une main (ou les deux) ou en adoptant une posture de prière. Prenez le temps d’explorer et de ressentir les sensations qui se manifestent à cet endroit.
  2. Ralentissez progressivement votre respiration en conscience. Prenez de plus amples et profondes inspirations, prolongez la longueur et diminuez le débit de vos expirations. Vous envoyez ainsi un signal à votre corps, pour l’avertir que vous quittez momentanément le monde extérieur pour porter toute votre attention sur votre monde intérieur. Vous avertissez votre corps que vous êtes en totale sécurité, votre stress peut s’évacuer de lui-même, à son rythme.
  3. Continuez à porter votre attention sur vos ressentis intérieurs et votre respiration lente et profonde pendant quelques instants. Puis concentrez-vous sur l’un des 4 sentiments suivants : l’attention, l’appréciation, la gratitude ou la compassion. Pensez à vos enfants si vous en avez, votre conjoint(e), vos parents, un(e) ami(e), votre animal de compagnie, peu importe. Essayez de ressentir, d’invoquer, d’éprouver réellement et de diffuser le sentiment choisi depuis votre cœur et dans tout votre corps. Persistez dans ce ressenti et cette intention pendant quelques minutes.

Ces 4 sentiments peuvent établir une connexion entre votre esprit et votre cœur. C’est la clé d’une des vérités les plus profondes de cet univers. En coordonnant votre souffle, vos émotions et votre cerveau, vous accédez à cet espace où naissent l’inspiration, la santé, la créativité, les synchronicités et les miracles. Vous pouvez y revenir chaque jour, de temps en temps, aussi souvent que vous en ressentez l’envie ou le besoin.

Voici une vidéo qui explique un peu plus en profondeur comment fonctionne l’intelligence du cœur.

2/ Se relier et s’inspirer de la nature et/ou des animaux

D’une nature hypersensible et idéaliste, je me suis souvent sentie décalée, inadaptée, perdue dans cette société qui me paraissait hostile, incompréhensible et irrespectueuse au possible. Bien des fois, j’ai manqué de patience, de calme, de courage, de lucidité, de persévérance, de pragmatisme, de spontanéité, d’enthousiasme et d’inspiration. Ce qui m’a le plus aidé à me ressourcer, comprendre et m’intégrer à ce monde qui m’entoure, ce sont la nature et les animaux.

Ils tiennent une place particulière dans ma vie depuis mon enfance. J’ai eu la chance de grandir à proximité d’espaces naturels comme l’océan jusqu’à mes 7 ans puis la montagne jusqu’à mes 18 ans. De découvrir ce que pouvaient apporter les grands espaces naturels et les relations privilégiées avec les chevaux. Ces êtres aux grands cœurs, profondément ancrés dans le présent et connectés à leurs instincts.

Aujourd’hui, je vis à la campagne et je suis la gardienne de deux chevaux. J’essaie au quotidien de respecter leurs besoins naturels, leurs personnalités, leurs envies dans la relation que je tisse avec eux. Je tente de vivre au rythme des saisons, de ralentir, de me nourrir de la beauté, des murmures et des enseignements présents dans la Nature.

Mes deux fidèles compagnons

Saviez-vous que le scratch, par exemple, a été inventé à partir de l’observation des effets d’une plante sur un animal ? C’est en effet l’adhérence des fleurs de bardane sur les poils d’un chien qui a donné l’idée à son inventeur de créer le velcro !

Et quand on songe aux 50 000 milliards de cellules qui nous permettent de vivre, d’assurer notre santé en appliquant le modèle fondamental de la Nature : la coopération… Comment pouvons-nous continuer à alimenter un système basé sur la compétition et la concurrence des individus, dès l’école et jusque dans les entreprises ?

Vous l’aurez compris, la Nature est pour moi une grande source de ressourcement et de réflexion. Ma deuxième pratique journalière indispensable pour cultiver le flow au quotidien est de m’y connecter. Balade en forêt, en campagne, en montagne, en bord de mer, marches ou pauses contemplatives, méditatives et philosophiques… Bols d’air, d’inspiration, de sagesse, d’observation et de partage avec les animaux que je côtoie, participent à mon bien être et mon évolution quotidienne.

3/ Écouter et adapter les messages de ses rêves à sa réalité

Enfin, la dernière habitude qui a changé ma vie et me permet de cultiver le flow au quotidien, est le lien que j’entretiens avec mes rêves. Coupée très tôt de mon imaginaire, de mes élans profonds et de toute réalité subtile par le contexte dans lequel j’ai grandi, ça n’a pas été toujours le cas. Bien que fascinée par ces étonnantes expériences nocturnes depuis mon enfance, j’ai appris à ne pas en parler et à les laisser de côté pendant des années.

Heureusement, j’ai toujours gardé des souvenirs de quelques rêves marquants et la curiosité d’en apprendre davantage sur ce sujet passionnant. Il y a une dizaine d’années, j’ai commencé à écouter une émission de radio pendant laquelle une interprète de rêve décodait les rêves des auditeurs. Je me suis mise à noter mes rêves, à lire des livres sur le sujet, à échanger avec d’autres personnes qui s’y intéressaient.

Mon lien avec mes rêves s’est progressivement renforcé. J’ai appris à m’en souvenir davantage grâce à des techniques simples, à mieux les comprendre et à saisir le sens de certains. J’ai exploré et découvert des aspects sombres de ma personnalité, et à plusieurs reprises j’ai rompu à nouveau le lien, car je ne trouvais ni le courage ni la force de les affronter.

Depuis, je me suis sincèrement engagée sur la Voie de rêves. J’ai créé ce blog pour partager ma passion et mes découvertes sur le potentiel d’évolution présent dans les rêves. Je sais aujourd’hui que les rêves sont de précieux alliés pour mieux nous comprendre, nous connaître et nous transformer, personnellement et collectivement.

Ils commentent chaque nuit ce que nous vivons et pensons pendant nos journées. Ils témoignent de notre manière de percevoir et réagir au monde qui nous entoure. Miroirs de nos peurs les plus profondes et ressources les plus précieuses, ils représentent de véritables leviers d’évolution et de transformation personnelle.

Nos rêves reflètent nos perceptions et nos potentiels dormants

Mes rêves ne sont pas tous agréables, joyeux et apaisés. Je les considère aujourd’hui comme des baromètres de mon alignement, de ma cohérence entre ce que je pense, projette, vis à l’intérieur de moi-même et ce que j’exprime et bâtis dans ma vie concrète. Leurs éclairages et leurs messages me permettent d’ajuster mes perceptions de la réalité et mes actions au quotidien.

Interpréter ses rêves seul ou avec l’aide d’un spécialiste représente à mon sens une excellente pratique pour retrouver le flow et vivre sa vie en accord avec sa nature profonde.

Croyez en vous, suivez votre cœur et vos rêves !

La porte du flow et de nos pleins pouvoirs naît dans notre cœur. Quand nous arrivons à diriger notre vie, faire des choix à partir de notre alignement à notre nature profonde, nous retrouvons notre état de fonctionnement naturel optimal. Les découvertes scientifiques récentes le montrent : en harmonisant notre cerveau et notre cœur, nous renforçons notre système immunitaire, actionnons les gênes de la longévité et de la guérison, provoquons les synchronicités dont nous avons besoin. Cerise sur le gâteau, nous contactons une confiance et une énergie si puissante que nous devenons capables de dissoudre nos peurs, surmonter les obstacles et réaliser nos rêves.

En théorie, ça peut paraître trop beau ou trop simple pour être vrai. En pratique, je vous avoue que pour moi, ça prend du temps. Surtout à cette époque où les crises se succèdent, les écarts se creusent et les combats se multiplient, véhiculant comme je le disais en introduction, peur, colère et morosité de manière contagieuse, partout autour de nous. C’est justement pour cela qu’il m’apparaît plus que jamais nécessaire d’adopter des pratiques pour cultiver le flow au quotidien et ne plus se laisser diriger par des rêves qui ne nous appartiennent et ne nous respectent pas.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Quelles sont vos habitudes pour rester zen en cette période de transition ?

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libres de le partager :)

Cet article a 6 commentaires

  1. Delorme carole

    Bravo, article très intéressant et photos magnifiques, ça permet de revenir à soi

    1. Marie

      Merci pour ce commentaire. Oui les rêves permettent de se tourner vers soi, mieux comprendre notre vie intérieure pour évoluer plus consciemment à l’extérieur

  2. Mélanie

    Bonjour, merci pour cet article. J’avoue que j’ai du mal à décrypter mes rêves et à les interpréter. Je pratique la méditation et m’intéresse beaucoup aux synchronicités, mais je me rappelle rarement mes rêves à vrai dire…

    1. Marie

      Merci pour ce commentaire. Tu trouveras des clés sur ce blog pour te souvenir plus souvent de tes rêves et apprendre à les interpréter.

  3. renouas

    Merci Marie pour tes conseils et témoignages ! Description très pure et touchante, j’apprécie ton article !

    1. Marie

      Merci pour ton retour qui me touche aussi ! On ne peut reconnaitre en l’autre que ce que l’on porte déjà en soi. 🙏🕊💖

Laisser un commentaire