You are currently viewing La technologie japonaise pour décoder les rêves

La technologie japonaise pour décoder les rêves

Une machine à décoder le contenu des rêves, vous y croyez ? Cette idée ne sort pourtant pas d’une fiction, mais bel et bien d’une expérience scientifique japonaise. Sceptique ? Lisez cet article pour en apprendre un peu plus sur les surprenantes applications de la science des rêves.

Une étude scientifique conclut possible de décoder une partie des rêves

En avril 2013, la revue Science publiait les résultats des travaux du laboratoire de neurosciences informatiques ATR de Kyoto. Les chercheurs japonais affirmaient pouvoir deviner le sujet des rêves de leurs trois cobayes, avec un taux de réussite autour de 60 à70 %.

« Nous avons conçu un modèle qui nous permet de savoir si un des concepts était présent ou non dans les rêves, à partir de l’activité cérébrale enregistrée pendant une période de neuf secondes avant le réveil du sujet »

Yukiyasu Kamitani

Des réveils pour enquêter sur les thèmes récurrents dans les rêves

L’expérience consistait à réveiller les participants dès que l’encéphalogramme repérait une activité onirique. Les scientifiques leur demandaient alors quelle était la première image de leur rêve. Ils ont dressé ainsi une liste de mots-clés récurrents sur environ 200 réveils imposés à chaque rêveur : voiture, maison, homme, femme, nourriture, meuble, livre…

Des enregistrements de l’activité du cerveau réveillé et endormi, face à ces images

Les chercheurs ont ensuite fait visionner aux volontaires réveillés, des photos d’images correspondant à cette liste de thèmes de rêves fréquents. Leurs réactions cérébrales à la vue de ces images ont été enregistrées grâce à des IRMf (Imagerie par Résonance Magnétique fonctionnelle).

IRM

Puis, toutes ces données ont été compilées sous la forme d’un algorithme. C’est grâce à ce système complexe de comparaisons qu’un ordinateur est parvenu à décoder partiellement le sujet des rêves des participants à l’expérience, une fois rendormis.

Les résultats et les applications de cette expérience scientifique pour décoder les rêves

Ces travaux ont permis d’accéder à « des catégories basiques », mais ne semblent pas permettre d’accéder aux multiples richesses et nuances présentes dans les images des rêves. Ils ont toutefois mis en évidence que les circuits neuronaux activés par la vision d’images les yeux fermés ou ouverts sont les mêmes. Les résultats suggèrent que le contenu visuel des rêves est représenté par le même substrat neuronal que celui observé pendant la perception éveillée.

Pour l’équipe japonaise, l’expérience a permis de progresser dans la connaissance des mécanismes du cerveau et d’avancer vers la recherche de commandes télépathiques de machines ou de prothèses cybernétiques. Et si je vous dis que les premiers robots contrôlés par la pensée ont vu le jour, 7 ans plus tard au Japon, vous me dites quoi ?

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libres de le partager :)

Cet article a 2 commentaires

  1. Rony

    Imaginer que ce que mon esprit « voit » en rêve produit les même effets dans mon cerveau que lorsque j’ai les yeux ouverts me laisse sans voix… Je trouve ça presque « surnaturel » et me donne le vertige quant aux possibilités de notre cerveau que nous ignorons !!!
    Merci pour cet article 🙏

  2. maadesbois

    Merci pour ton commentaire Rony, la science confirme que nos rêves ne sont pas si loin de nos perceptions habituelles. Je pense que les chercheurs n’ont pas fini de nous étonner en repoussant les frontières entre rêve et réalité et nos visualisons limitées des choses. Quant au vertige face aux possibilités de nos cerveaux et de notre conscience 😱 🤪🧐 Fais gaffe ça réveille !

Laisser un commentaire