3 étapes pour rêver de nouveau face à l’échec

percer-face-a-l-echec

L’échec est un mur. Une expérience plus ou moins dure, instructive, transformatrice… Quelque part dans ce mur, il y a une porte. Derrière cette porte, il y a le chemin de vos rêves. Vous savez que ruminer, culpabiliser, vous dévaloriser ne mène à rien, face à l’échec. Vous connaissez sûrement des belles paroles comme « l’échec est le fondement de la réussite » (Lao Tseu) ou « l’important est de tirer une leçon de chaque échec» (Mc Enroe)… Malgré tout, en cas de coup dur, vous vous sentez nul, déprimé et découragé. Voici une technique simple et efficace en 3 étapes pour vous apaiser, vous recentrer et rebondir face à une expérience désagréable.

1. L’échec est un mur, contemplez-le

Vous venez de vous rendre compte que c’était mort. Votre plan ne s’est pas déroulé comme prévu. Et c’est irréversible. Il va falloir accepter cette issue fatale : vous êtes face au mur. Derrière vous, des débris de vos rêves, espérances, projets s’envolent. Devant vous, rien.

Juste ce mur.

Des briques, du ciment et une fenêtre, à première vue fermée…

Comment le percevez-vous ?

À quoi ressemble votre mur ? A-t-il une forme, une couleur, une odeur particulière ? Que vous évoque t-il ? De l’amertume, du dégoût, de la honte ?

Sans vous juger, essayez de mettre des mots sur vos sentiments. Vous sentez-vous en colère, triste, abattu, angoissé, blessé, déçu, impuissant, jaloux… ? Vous avez parfaitement le droit de ressentir tout cela. Autorisez-vous à le faire. Accueillez ces émotions, faites leur une place en vous rappelant qu’elles ont leur rôle à jouer.

Prenez votre temps face à ce mur

Ne fuyez pas, ne vous précipitez pas. Ce mur se présente à vous aujourd’hui pour une bonne raison. Prenez le temps qu’il vous faudra pour le regarder bien en face. Sinon, vous risqueriez de rester chez votre mère toute votre vie. Ou de vivre dépendant, frustré, malheureux.

La hâte est la mère de l’échec.

Hérodote

2. Dans ce mur, il y a une porte, trouvez-la

Ouvrir une porte verrouillée est parfois plus facile qu’on le pense

Vous avez réussi à faire une place à vos sentiments. Bravo ! Ce n’est pas toujours facile et recommandé de « plonger dans son jus », d’accepter ses émotions. Et pourtant, ô combien nécessaire, comme le souligne cette psychologue dans cet article.

Regardez le mur différemment

Nous allons maintenant chercher un moyen de changer de perspective. Vous avez peut-être vos propres habitudes pour y arriver : en parler à vos proches, pratiquer un sport qui vous vide momentanément la tête, aller marcher, méditer… Prenez du recul, de la distance, afin de trouver une nouvelle paire de lunette spéciale échec. Votre mur changera d’aspect.

Quelle issue choisissez-vous face à l’échec ?

Il est temps de regarder à nouveau ce mur. Cette expérience qui vous amené là vous condamne t-elle à y rester ? Non, certainement pas. D’ailleurs, vous avez sûrement déjà trouvé une manière de la contourner ou de la fuir, en passant à autre chose. Mais avez-vous passé en revue toutes les options ? N’existe-t-il pas une petite porte qui vous permettrait de vous rapprocher de ce que vous voulez vraiment ?

3. Derrière la porte, il y a vos rêves, suivez-les

Qu’est-ce qui vous a manqué pour réussir votre projet, histoire, relation ? Le courage d’oser être vous-même ? La confiance, l’organisation, vos habitudes, vos pensées, vos fonctionnements ?

Et si vos rêves avaient la clé ?

Nos rêves nocturnes peuvent nous aider à résoudre nos problèmes. Car ils nous parlent de ce qui nous angoisse, nous choque, nous malmène, nous bloque… Ils mettent en scène de manière symbolique tout ce qui échappe à notre conscience et fait obstacle à notre quotidien. Et ils nous guident dans le labyrinthe de notre inconscient à trouver le meilleur chemin pour sortir des impasses.

Enfin, nos rêves nous alertent et nous éclairent sur notre façon d’avancer dans la vie. En nous interrogeant chaque nuit sur ce que nous vivons la journée : nos décisions et nos actions sont-elles vraiment en accord avec nous-mêmes ?

L’échec ne mate pas, il rend brillant

Dans vos rêves, vous possédez des supers pouvoirs. Voler, traverser les murs, les démolir, les reconstruire plus solides ou sauter par dessus… Faites-vous plaisir ! Allez voir ce qu’il y a de l’autre côté. Vous pouvez sauver un condamné à mort, trouver une échelle pour sortir du trou, transformer le monstre en petit chat mignon… Tout est possible.

Face à l’échec, tout est possible aussi. Pour moi, c’est une chance d’arrêter de se perdre. Une occasion de se recentrer, une boussole pour rectifier le cap. Et vous, comment réagissez-vous face à l’échec ?

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libres de le partager :)

Laisser un commentaire