incubation-reves
Categories:

Obtenir des conseils de ses rêves ? L’incubation ? Mais qu’est-ce qu’elle nous couve encore celle-là ? Faire éclore des rêves prophétiques, thérapeutiques, transformateurs pour améliorer son quotidien et réaliser ses objectifs. Tel est l’objet de cette pratique ancestrale que je vous présente brièvement aujourd’hui, dans cet article. Comment se coucher avec un problème et se réveiller avec une solution ? Découvre ce qu’est l’incubation des rêves et quelques conseils pour l’expérimenter.

Qu’est-ce que l’incubation ?

L’incubation est une pratique ancienne de création de rêves sacrés dans un but précis. À l’origine, les demandes concernaient principalement : guérison, aperçus de l’avenir, conception d’enfants, conseils, protection, plans de bataille…

Des milliers de temples consacrés à cette technique ont été construits dans les civilisations antiques : Égypte, Babylone, Sumer, Grèce, Rome… De nombreuses tribus amérindiennes, africaines, hawaïennes, aborigènes d’Australie pratiquaient également des techniques similaires, reconnues également sous les noms de « sommeil sacré » ou « sommeil au temple ».

Sur quels principes se fonde la technique de l’incubation ?

Bien qu’il existe des différences entre les formes que prenait l’incubation selon les peuples, les fondements de cette pratique restent semblables :

  • les rêves peuvent être envoyés par les dieux ;
  • l’état corporel inconscient permet au rêveur d’être plus réceptif aux messages des divinités ;
  • dormir dans un temple était considéré comme la méthode la plus efficace pour expérimenter le rêve divin.

En quoi consistait concrètement l’incubation d’un rêve ?

L’incubation d’un rêve consistait donc en un rituel pour se préparer à recevoir un rêve. Encore une fois, selon les cultures, les recommandations variaient selon les coutumes :

  • se purifier (jeune, bains, prières) ;
  • faire des offrandes ou un sacrifice animal ;
  • confier sa demande à l’autorité religieuse compétente : prêtre, Shabru (clergé dédié à la divination chez les Sumériens) ;
  • dormir dans un temple, dans certains sites naturels (Amérindiens) ou faire la demande dans son lit (Hawaïens) ;
  • soumettre son rêve à l’autorité religieuse ou un interprète spécialisé, le lendemain.

Comment obtenir des conseils de nos rêves de nos jours ?

L’incubation des rêves te paraît peut-être complètement loufoque, dépassée ou ésotérique. Je le conçois. Quels que soient tes doutes et croyances sur le sujet, je te propose quand même d’essayer de te faire une idée sur cette pratique de manière simple, empirique et laïque.

Technique simple pour interroger tes rêves

Au moment du coucher, concentre-toi sur la question qui te préoccupe le plus actuellement, dans ta vie quotidienne. Demande à ton subconscient, tes guides, la Source, Dieu… (appelez-le, la, les comme bon te semble) de t’éclairer sur cette situation qui te pose problème. Programme-toi à recevoir un rêve pour répondre à cette question.

Le matin, note ce rêve. Si tu ne te souviens de rien, ne le considère pas comme un échec. Pense-y dans la journée et repose la même demande plusieurs soirs d’affilée. En procédant ainsi, tu pourrais recevoir différents éclairages complémentaires sur ton problème. Essaye de les interpréter ou demande à être accompagné(e) dans cette démarche.

Correspondance

Une autre astuce pour obtenir des conseils de ses rêves consiste à écrire une lettre, comme le conseille Christiane Riedel, spécialiste des rêves. Confie ton embarras, tes inquiétudes ou tes contrariétés dans cet écrit et glisse-le sous l’oreiller. Dors ensuite tranquillement et écris ce qui t’est apparu, le lendemain. Cherche l’interprétation plus tard dans la journée.

Autres techniques modernes d’incubation des rêves

Plusieurs techniques existent pour ceux et celles qui souhaitent pratiquer l’incubation des rêves de manière plus ritualisée. Il est conseillé par exemple de :

  • se recueillir dans la journée, méditer, s’isoler et consacrer un moment pour se focaliser sur son objectif de façon claire et précise : « cette nuit je vais demander à mes rêves comment… » ;
  • tenir un journal onirique et y noter la question du moment ainsi que les événements et personnes rencontrées dans la journée ;
  • pratiquer un exercice de relaxation avant de dormir et visualiser son objectif, en se focalisant dessus jusqu’à l’endormissement ;
  • laisser émerger les souvenirs du rêve le matin et noter fidèlement tous les détails et ressentis ;
  • examiner et analyser le rêve, toujours en différé.

Ancienne prière assyrienne

« Révélez-vous à moi et faites que mon rêve soit bénéfique.
Que le rêve que je fais soit favorable,
Que le rêve que je fais soit véritable,
Que Mamu, la déesse des Rêves, se tienne près de ma tête ;
Laissez-moi entrer dans Esagil, le temple des dieux, la maison de la vie. »

Issue du livre Des rêves et des dieux, de Scott Cunningham

Voilà pour ce petit tour d’horizon de la pratique de l’incubation des rêves. Personnellement, quand je l’ai découvert, la première question que j’ai posée concernait les problèmes de sommeil de ma fille (et les miens !). Et tu sais quoi ? C’est grâce à un ours qui a fait fuir une amie à moi, m’a permis de retrouver mon sang-froid et d’escalader un grillage dans la forêt, que j’ai réussi à comprendre ce qui nous permettrait de mieux dormir…

Alors, prêts à tenter l’expérience ?

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libres de le partager :)

14 Commentaires

  1. Merci pour cet article !
    J’ai commencé à utiliser cette technique il y a quelques semaines. J’adore l’idée de pouvoir être aidée dans mon évolution, la prise de décisions, etc. par quelque chose de « plus grand que moi ».
    J’ai juste encore du mal à interpréter les réponses que je reçois 🙂

    • Merci pour ton commentaire ! C’est déjà super si tu perçois des réponses ! L’interprétation c’est le plus dur, mais c’est passionnant et tellement enrichissant ! Je continue à me former et à partager via le blog !

  2. Merci pour ce partage 🙂 ça donne envie de tester même si je n’ai vraiment aucun souvenir de mes rêves. Je note pour faire ça toute cette semaine et si j’ai des résultats je reviendrai en faire part. C’est motivant en tous les cas, de savoir que tu as trouvé la réponse pour avoir un meilleur sommeil !

    • Oui oui, il faut tester et ne pas se décourager même si les nuits ou les réveils sont difficiles ! Et je sais de quoi je parle 😉 Merci à toi et bonnes retrouvailles avec tes rêves !

  3. En parcourant l’article sur l’incubation des rêves, je ne m’attendais pas à découvrir toute une structure à mettre en place quand une situation ou un problème nous dérange. En général, quand je rêve et que je vis une situation gênante ou que j’ai un problème plus perso. je me retrouve soit en haut d’une falaise soit j’embarque en mer sur un grand navire que j’essaye de diriger du mieux que je peux. C’est vraiment une analyse très intéressante. 😉

    • Salut Soraya ! De la falaise, on prend du recul, on voit loin, on peut observer par où redescendre concrètement. Tant que tu n’as pas le vertige ou que tu ne tombes pas, c’est plutôt bon signe ! La navigation en mer est souvent en rapport avec le flot des émotions, la stabilité, le calme ou la tempête intérieure… A examiner avec le scénario et les autres symboles du rêve. N’hésite pas à poser des questions précises pour devenir une super capitaine !

  4. Merci beaucoup!
    J’adore le monde de nos rêves!
    Je fais naturellement le conseil à mes rêves. Heureuse d’en apprendre historiquement à ce sujet.
    MERCI

    • Avec plaisir Alice ! « La clé du bonheur, c’est de rêver et la clé du succès, c’est de transformer ses rêves en réalité ». J’imagine que ton univers est rempli de beaux rêves !

  5. Je rêve consciemment tous les jours j’adore prendre le temps de les analyser le matin. Je vais commencer à poser des questions le soirs avant de me coucher ! Merci pour les suggestions.

    • Merci Isabelle pour ton commentaire ! Si tu as déjà l’habitude de pratiquer le rêve conscient et l’interprétation, je pense que tu comprendras rapidement la pertinence des réponses que tu recevras en posant des questions ! Et l’utilité de cette pratique.

Laisser un commentaire