You are currently viewing Ma meilleure astuce pour prendre et appliquer de bonnes résolutions

Ma meilleure astuce pour prendre et appliquer de bonnes résolutions

Bonne année, cher lecteur, bonne année, chère lectrice ! Je te souhaite de tout cœur une année remplie de joie, d’amour, de rêves et de paix intérieure. As-tu déjà écrit ta liste de rêves pour 2023 ? Es-tu prêt(e) à faire des choix décisifs qui transformeront enfin ta vie? Pour éviter de transmuter tes espoirs et objectifs en déceptions ou abandons, je te livre ma meilleure astuce pour prendre et appliquer de bonnes résolutions ici et maintenant ou quand ce sera le juste moment pour toi 😉

Pourquoi les résolutions conditionnent nos vies ?

Penses-tu que le passage de la nouvelle année est un moment parfait pour faire le point et prendre un nouveau départ ? Pour ou contre les résolutions, le débat est relancé chaque année. C’est vrai que le début d’un nouveau cycle, comme le passage d’une année ou d’une saison à l’autre est toujours porteuse de renouveau. Cela dit, les décisions prises entre deux coupes de champagne sont-elles vraiment les plus constructives ? Personnellement, j’ai remarqué qu’on adhère ou pas à cette tradition, le résultat est le même. On se résout qu’on décide ou non de prendre et d’appliquer de bonnes résolutions. Je m’explique.

Les résolutions entre 2 coupes de champagne en soirée sont rarement réalistes !

C’est quoi, au fond, une bonne résolution ?

Une résolution comme le définit le Larousse, c’est un « acte par lequel, après réflexion, on décide volontairement d’accomplir quelque chose : prendre la résolution de ne plus boire », par exemple.

C’est donc une action issue d’un choix, d’une prise de décision pour résoudre un problème ou améliorer ses conditions de vie. À ton avis, quelle est la différence entre une bonne et une mauvaise résolution ?

Quels que soient tes choix, la vie se résout à travers toi

Si tu n’es pas concerné par le problème de l’alcool, tu peux remplacer l’exemple décrit par quelque chose de plus parlant pour toi : faire un régime, te remettre régulièrement au sport, arrêter d’exercer un métier alimentaire, passer moins de temps sur les écrans… pour bien comprendre où je veux en venir.

Que tu choisisses de prendre ou ne pas prendre de résolutions, la vie se résout à travers toi.

Tu décides de résoudre ton problème, t’engages dans une résolution et poses les premières actions pour atteindre ton objectif. Cela te met en mouvement, mais ne garantit pas que tu vas résoudre ton problème.

Ne pas prendre et appliquer de bonnes résolutions à la nouvelle année, car tes croyances, ton intuition, la sagesse de la nature te guident à agir autrement : tu sais par exemple tu as besoin de repos en hiver ; comme la nature qui paraît inactive, ça peut te permettre de te préparer sereinement à retrouver ton dynamisme au printemps.

repos hivernal
Le repos hivernal permettra la renaissance printanière

Ou que, excuse-moi l’expression, « te foutre la paix » est la meilleure résolution que tu peux prendre pour bien démarrer l’année, car tu as fini l’année précédente sur les rotules, tu as traversé des épreuves difficiles ou peut-être, comme moi, perdu un être cher… Tu sais pertinemment que tu peux faire des choix transformateurs pour ta vie à n’importe quel moment de l’année, que ce qui compte, c’est de respecter tes besoins dans le moment présent.

Prendre et appliquer tes résolutions a des répercussions sur ton quotidien

La plupart des personnes abandonnent leurs bonnes résolutions quelques jours ou semaines après les avoir prises. Pourquoi ? Parce qu’ils ne les prennent qu’avec leur tête. Et à partir d’idées irréalisables et déconnectées de leurs capacités du moment et de leurs envies profondes. Très vite, des répercussions au quotidien peuvent apparaître :

  • difficultés d’organisation, éparpillement, nécessité d’établir des priorités, de renoncer à certaines choses auxquelles on n’avait pas pensé ;
  • gêne, sentiment de se contraindre de devoir se mettre la pression ;
  • fatigue, découragement, car les efforts à fournir paraissent trop difficiles, épuisement,
  • sommeil perturbé, mauvais rêves,
  • démotivation, sentiment d’échec, de culpabilité, reprise des vieilles habitudes, car l’expérience est cataloguée par le cerveau comme désagréable donc à éviter en reprenant ce qui soulage : un petit verre, une cigarette, un paquet de gâteaux devant une série Netflix…
  • retour au fonctionnement initial : pensées négatives (je sais que je devrais arrêter de… mais les résolutions, ça ne marche pas avec moi), tensions corporelles, émotions désagréables, choix d’abandonner le concept des résolutions, reprise des anciennes habitudes, soulagement temporaire, pensées limitantes (j’aimerai bien, mais je ne peux point…)
pensees-enfermantes
Certaines pensées t’enferment dans une triste réalité

Alors, à quel type de résolus appartiens-tu ?

Que tu sois :

  • Un(e) adepte du bilan, revisitant l’année écoulée en te posant des questions comme : qu’as-tu réussi, appris, donné, reçu, transmis, accompli, fait de ton temps ? Es-tu satisfait de ton année ? Que voudrais-tu changer, modifier, transformer ?
  • Un(e) fanatique du moment présent dans lequel tu trouves toutes les réponses à tes questionnements grâce à ton lien avec le subtil, tes émotions, tes ressentis,
  • Un(e) rebelle, du genre loup solitaire, « j’avance à l’instinct, je ne me laisserai asservir par aucun dogme, tradition, croyances qui ne m’appartient pas… »

Je pense que tu, comme moi, comme tout un chacun, nous résolvons à chaque instant par les choix et les non-choix que nous faisons. Nous nous résolvons dans le sens où nous consentons à ce que nous vivons soit en choisissant soit en nous résignant.

Nous avons parfois besoin d’expérimenter longuement des états de dépendance, de souffrance, de soumission, de solitude, d’impuissance pour pouvoir retrouver la force, un jour, de dire stop, ça ne me convient plus. Et commencer à passer à un nouvel état, comme la brume qui se résout en pluie, la chenille en papillon, le problème en solution.

Ma meilleure astuce pour prendre et appliquer de bonnes résolutions

Vous l’aurez compris, pour moi, le plus important n’est pas d’écrire ses résolutions à chaque début d’année ni de les découper systématiquement en objectifs SMART programmés minutieusement dans un planning optimisé aux petits oignons. Ces techniques sont très utiles et pertinentes, je les utilise encore aujourd’hui, mais je me suis rendu compte qu’elles étaient inefficaces avec moi, si je ne prenais pas en compte mes besoins physiques, ma vie émotionnelle et spirituelle.

Ma meilleure astuce pour prendre et appliquer de bonnes résolutions est de les formuler à partir d’une introspection, d’une connexion et d’un accord avec mon cœur et donc mon âme. C’est à mon sens la seule manière d’accéder à la vérité dont j’ai besoin sur le moment et à une motivation assez profonde pour les tenir sur la durée, quels que soient les aléas, difficultés, circonstances extérieures défavorables.

Il s’agit de sortir du mental qui est programmé pour faire des plans à partir de ce qu’il connaît et tout faire (même saboter nos intentions les plus sincères) pour rester dans sa zone de confort.

Voici maintenant 4 clés pour formuler des résolutions personnalisées et réalisables dans la joie.

Clé n° 1/retrouve le flow avant de formuler tes résolutions

J’expliquais dans cet article les 3 pratiques qui m’aident le plus au quotidien à cultiver le flow. Peut être que ta recette pour retrouver ton énergie est d’aller nager, courir, faire du vélo, de la musique, danser… La douche froide est aussi une option pour les plus courageux. Le but est de reprendre contact avec son corps pour sortir des pensées automatiques et plonger dans un état d’esprit positif.

Clé n° 2/éloigne-toi de ton cerveau, le temps d’une petite méditation

On enchaîne avec un endroit douillet, un carnet et un stylo, une boisson qui fait du bien et quelques respirations profondes. À ton rythme, tout en continuant à respirer calmement, je te propose maintenant de fermer les yeux et de te concentrer sur tes sensations corporelles. Inspecte les éventuelles tensions qui pourraient apparaître à différents endroits de ton corps. Scanne-toi, des orteils jusqu’au crâne et permet à chacune de tes cellules de se détendre, s’apaiser, se laisser traverser par ton souffle de vie.

Si des pensées apparaissent, observe-les simplement comme des nuages qui passent et continue à porter ton attention sur ta respiration lente et profonde. À la prochaine pensée, imagine une version miniature de toi-même qui tente de se rasseoir dans un fauteuil à l’intérieur de ton cerveau. Visualise ce mini toi quitter le salon et se diriger vers une magnifique porte dorée qui mène à un ascenseur. Une fois devant, appelle-le. La porte de l’ascenseur s’ouvre. Entres-y et appuie sur le bouton en forme de cœur. Tu vas à présent descendre vers le centre de ton être, dans l’espace sacré de ton cœur. Porte ton attention sur ton mini toi qui passe progressivement derrière tes yeux, ton nez, ta bouche, ta gorge, le haut de ta poitrine et arrive enfin à l’étage de ton cœur.

Méditation de connexion au cœur
Déplace ta conscience de ton cerveau vers ton cœur

Clé n° 3/connecte-toi à ton cœur dans le moment présent

Tu sors à maintenant de l’ascenseur et tu t’assois dans un fauteuil au centre de ton cœur. Prends le temps de t’installer et d’observer les changements que te procure ce nouveau lieu. Peut-être perçois-tu un soulagement, un sentiment de paix, une profonde joie, ou des émotions fortes qui remontent à la surface. Fais de la place à tout ce qui se présente, permet à tout ce que tu vis de s’exprimer pleinement. Tu es ici chez toi dans toute ta vastitude, libre d’être qui tu es réellement, sans interférence, sans attente, sans faux semblant.

Quand tu seras prêt(e), je t’invite maintenant à songer à ta situation actuelle et à cette nouvelle année qui se profile. Observe les gens, les situations, les pensées qui t’ont fait de sentir mal à l’aise l’année dernière. Regarde la distance entre là où tu te trouves et tes pensées. Vois-tu que ces pensées ne sont que des étiquettes, des idées, des perceptions que tu peux accueillir et transformer ici et maintenant ? Permets-toi d’adopter de nouvelles perspectives sur ces personnes, situations, pensées. Imagine ta nouvelle façon de les considérer, de (ne pas) réagir, de composer avec ton nouveau regard. Enfin je te propose de poser directement les 3 questions suivantes à ton cœur :

  • Mon cœur, qu’est ce que tu ne veux plus vivre dès aujourd’hui ?
  • Quelle(s) résolution(s) dois-je adopter dès aujourd’hui pour cette nouvelle année ?
  • As-tu un message pour moi ?

Clé n° 4/rouvre les yeux et engage-toi envers la résolution de ton cœur

Prends le temps de savourer et ressentir ce qui émane de ces réponses. Puis, progressivement, reviens à toi en bougeant les doigts, les mains, puis en les frottant pour faire circuler à nouveau l’énergie dans ton corps. Maintenant, note dans ton carnet, les précieuses informations que tu as reçues, en connexion avec ton cœur. Il peut y avoir quelques mots, plusieurs phrases, des révélations ou encore des images, que tu peux dessiner.

Essaie ensuite de formuler ta ou tes résolutions en n’utilisant que des mots positifs : écris par exemple « j’écoute et je prends soin de ma sensibilité, de mon énergie et de mon ambition quotidiennement » plutôt que « je ne laisse plus mon envie de réussir étouffer ma sensibilité et je ne veux plus dépenser mon énergie inutilement ».

Tu peux prendre et appliquer de bonnes résolutions à chaque instant

À mon sens, une résolution peut être prise à tout moment. En choisissant d’arrêter de réagir comme on l’a toujours fait, face à une situation ou une personne qui nous insupporte, nous fait du mal ou du tord. En se reconnectant à la sagesse de notre cœur. En décidant d’arrêter de se soumettre ou de se rebeller contre les circonstances, les évènements. Et en faisant de la place à ses rêves et au chemin qui fait vraiment sens pour nous.

À la nouvelle année ou à tout autre moment, tu peux choisir et appliquer ce qui est bon et juste pour toi. Ne laisse pas ton mental continuer à te faire vivre et répéter des évènements qui te rendent triste, irritable ou diminué(e). À mettre en œuvre des plans qui t’épuisent ou te culpabilisent, car ils ne sont pas adaptés à ta nature profonde. Aucun rêve n’est trop grand pour toi. Les grands rêves de ta vie comme ceux de tes nuits te montrent la voie chaque jour et chaque nuit. Si tu as besoin d’aide pour y voir plus clair, je me réjouis d’avance de t’accompagner dans la reconnexion à tes propres ressources. Fais-moi signe.

Cet article participe à l’événement “Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions” du blog Devenez meilleur. Si ne vous le connaissez, pas allez vite y faire un tour pour découvrir une foule d’articles sur le développement personnel, comme celui ci .

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libres de le partager :)

Cet article a 4 commentaires

  1. Hélène

    Quel magnifique article. Toutes mes condoléances pour l’être cher que tu as perdu l’année passée. Quel beau voyage à l’intérieur de nous même tu nous proposes, c’est formidable. Merci

    1. Marie

      Merci beaucoup pour ton commentaire qui me va droit au coeur. Ravie que l’article t’ait plu. Beau voyage à toi 💖

  2. Elise

    Merci pour ce bel article. Effectivement, pour que la résolution soit efficace il faut partir de soi : ses besoins, ses valeurs, sa personnalité. Inutile de faire comme les autres. La résolution n’aura d’impact que si c’est réellement en accord avec notre moi profond. Prenons le temps nécessaire pour cela.

    1. Marie

      Merci pour ton retour. Parfaitement d’accord avec toi avec la petite nuance que nos valeurs s’opposent parfois à nos besoins profonds. La persévérance ou le respect de l’autre peuvent par exemple se transformer en obstination stérile ou déni de soi. D’où l’importance de revenir régulièrement à soi, de s’écouter et d’accepter tout ce qui se présente comme une information à prendre en compte pour conserver l’équilibre 🙏

Laisser un commentaire