Comment concilier ses objectifs et ses rêves : ?

reves-objectifs

Jusqu’où sommes-nous prêts à aller pour atteindre nos rêves ? Vaste question à laquelle je me suis heurtée, à plusieurs reprises dans ma vie. Doit-on appliquer des modèles, des techniques consciencieusement, en espérant rejoindre ceux qui ont réussi grâce à elles ? Ou bien improviser avec ses envies de changement, suivant davantage son instinct et son intuition ? Assez intuitive mais aussi plutôt adepte de rigueur et d’un minimum d’organisation, je me demande aujourd’hui si les objectifs, efforts, concessions, to-do-lists ne sont pas tout simplement du poison pour les rêves. Ceux de nos nuits comme ceux de nos vies. Je m’explique dans cet article.

Pourquoi ai-je l’impression que nos objectifs nous détournent de nos rêves ?

Concrètement, en ce moment, pour moi la réponse à cette question est simple : depuis que je me suis lancé l’objectif de produire un contenu quotidien via ce blog, je ne rêve plus. Je manque de sommeil, je suis enrhumée et je n’ai plus le temps de pratiquer les activités qui me ressourcent.

Mon objectif en créant ce blog est d’explorer le potentiel du développement personnel par l’interprétation des rêves. Passionnée par tout ce qui permet d’évoluer, à vivre davantage alignée avec ma nature profonde, je me suis intéressée à beaucoup d’approches différentes :

  • tantôt « classiques » : psychologie, philosophie, pédagogie, mythologie, éducation, activités physiques ;
  • alternatives : énnéagramme, analyse transactionnelle, PNL, Communication Non Violente, design humain, kundalini yoga, méditation, art thérapie, équi coaching…
  • voire «occultes» pour certains : numérologie, chamanisme, tarologie, énergétique, alchimie…

Cette quête de sens m’a amené à de belles découvertes, des prises de conscience salvatrices et bon nombre de remises en question. À trop vouloir chercher à l’extérieur, j’en ai parfois oublié que je possédais toutes les réponses, en mon for intérieur. Aujourd’hui, je suis convaincue que les clés qui séparent une vie de rêve d’un chemin d’illusion se cachent dans notre monde intérieur. Nos blocages, freins, peurs y côtoient nos ressources et potentiels endormis. La voie des rêves me montre un passage merveilleux pour y accéder.

Je rêve depuis longtemps de réveiller tout cela. J’ai l’impression de m’être perdue plus d’une fois en me fixant des objectifs pour y parvenir. Étaient-ils trop ambitieux, flous, irréalistes? Voyez-vous en moi une idéaliste aveugle, une brebis égarée ou une rêveuse maladroite ? Je poursuis.

Quel est le lien entre les rêves et les objectifs ?

Selon le dictionnaire Robert, voici les définitions :

Rêve :
1. Suite de phénomènes psychiques (d’images, en particulier) se produisant pendant le sommeil ; Songe
2. Construction de l’imagination à l’état de veille, destinée à échapper au réel, à satisfaire un désir. Fantasme, chimère, illusion, utopie.
3. Imagination créatrice, faculté de former des représentations imaginaires.

Objectif :
I. Système optique formé de lentilles qui donne une image réelle des objets photographiés. L’objectif d’un appareil photo.
II. But à atteindre
1. Point contre lequel est dirigée une opération militaire stratégique ou tactique. Bombarder des objectifs militaires.
2. But précis que se propose l’action. Atteindre son objectif.

Les points communs entre un rêve et un objectif

Rêves et objectifs sont des images, des représentations mentales. Psychiques pour les rêves, physique pour l’objectif de l’appareil photo et l’opération militaire, mentales pour le but qu’on tente de préciser afin de l’atteindre.

Les images qu’on reçoit la nuit en rêve correspondent souvent à des objectifs conscients ou non, réalisés ou pas, pendant la journée. Vous pouvez rêver de rater un examen alors que vous vivez une certains évènements de votre vie en vous mettant la pression. Un policier peut apparaître dans le rêve d’une personne qui se culpabilise d’être trop dure envers elle même ou les autres.

Les buts qu’on se fixe la journée proviennent de motivations conscientes ou non, qui permettent ou empêchent de les mener à bien.

Rêves et objectifs peuvent être imprécis, abstraits, vagues, irréalisables. On peut les considérer éloignés de notre réalité quotidienne car ils nous semblent difficiles à comprendre ou à atteindre. Tous deux peuvent exacerber la créativité et la motivation, ou au contraire nous leurrer.

Les différences entre les rêves et les objectifs

À première vue, plusieurs différences flagrantes séparent les rêves des objectifs :

– on rêve endormi, on se fixe et on avance vers nos objectifs éveillé ;

– on peut préciser, évaluer, renoncer ou adapter ses objectifs, alors que les rêves paraissent incompréhensibles, incontrôlables, indépendants de notre volonté ;

– la concrétisation des objectifs est mesurable, « smartisable », l’interprétation des rêves ouvre des perspectives très variables selon les histoires personnelles, la culture, l’ouverture d’esprit…

Enfin, j’ai tendance à identifier l’origine de l’objectif essentiellement dans le mental. Alors que les rêves de nos nuits proviennent de notre inconscient, là où tous nos désirs, besoins et émotions cohabitent, nous permettant ou non de passer à l’action. Les rêves de nos vies, quant à eux, viennent du cœur, notre cerveau émotionnel. Les neurosciences reconnaissent aujourd’hui son rôle fondamental dans nos comportements, notamment dans certains processus de prise de décisions.

Intrications entre rêves et objectifs

Depuis que je m’intéresse à l’onirologie (l’étude des rêves), je découvre que les frontières entre objectif et rêve ne sont pas si nettes. Il existe des rêveurs lucides qui parviennent à prendre le contrôle de leurs rêves. On peut trouver des solutions à nos problèmes quotidiens en interrogeant et en interprétant nos rêves. Et s’accrocher à des objectifs précis peut nous éloigner de notre source de motivation et de créativité.

Un objectif est un rêve avec une échéance.

Napoleon Hill

Les échéances, dead line, et autres indices de réussite me paraissent parfois plus stressants que stimulants. Moi qui avait trouvé récemment dans les rêves, un baromètre, un indicateur me guidant sur la meilleure façon d’atteindre mes objectifs, ils disparaissent de mes nuits. J’ai l’impression que le challenge que je me suis lancé me détourne de mes rêves, me replongeant dans un fonctionnement productif mais malsain.

Comment atteindre son but sans perdre le sens de la réalité ?

Devrai-je renoncer à relever mon défi en considérant que j’avais surestimé mes capacités ? Élaborer une stratégie différente qui me demanderait moins d’énergie et de temps ? Trouverai-je un moyen de bâtir un pont entre mon objectif et mes rêves ? Alors que je songeais à Walt Disney et son fabuleux talent à intégrer le rêve dans la réalisation, je suis tombé sur un article fort intéressant. Il donne une solution à mon dilemme, en intégrant trois points de vue : le rêveur, le réaliste et le critique.

Et vous, considérez-vous les rêves et les objectifs comme incompatibles, étroitement liés, indispensables à dissocier ?

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libres de le partager :)

Laisser un commentaire