3 actions à faire quotidiennement pour se souvenir de ses rêves

se-souvenir-de-ses-reves

Vous pensez ne jamais rêver ? Détrompez-vous ! Vous rêvez chaque nuit, comme tout le monde mais vous ne vous en rappelez pas. Il existe pourtant des choses simples à mettre en place pour se souvenir de ses rêves. Focus sur 3 actions très efficaces pour soigner gratuitement son amnésie onirique.

1. Programmation pendant la journée à se souvenir de ses rêves

La première chose à faire pour renouer avec ses rêves est tout simplement d’y penser. Vous connaissez certainement des gens qui n’ont pas besoin de réveil pour sortir du sommeil à l’heure prévue. En se disant, « demain, je me réveillerai à 7h », ils se programment et ouvrent généralement les yeux quelques minutes avant l’heure désirée. Et bien, une technique très efficace pour se souvenir de ses rêves consiste à faire de même : programmez-vous pendant la journée, portez votre attention sur l’objectif de vous rappeler de vos rêves.

Ce phénomène s’explique par le mécanisme de l’attention sélective. Notre capacité à retenir des informations (provenant des rêves ou non) varie en fonction de l’intérêt qu’on leur porte . Considérer que les rêves ont peu d’importance ou qu’il est trop difficile de s’en souvenir est le meilleur moyen de les oublier. Alors, essayez autre chose, entraînez-vous à les convoquer.

Si vous pratiquez la méditation, le yoga ou la sophrologie, profitez de ces moments d’intériorisation pour ancrer votre intention de vous rappeler de vos rêves.

relaxation

2. Relaxation, visualisation et rituels d’endormissement

Le soir, essayez de mettre toutes les chances de votre côté en créant une ambiance confortable et relaxante. Essayez de suivre les recommandations pour bien dormir et de mettre en place une ou des activités qui vous apaisent :

  • prendre un bain chaud ;
  • écouter de la musique douce ;
  • lire un livre (sur les rêves ou un sujet qui vous procure du bien-être);
  • pratiquer la méditation ou la cohérence cardiaque.

Offrez-vous chaque soir quelques minutes de relaxation

Installez-vous le plus confortablement possible dans votre lit et commencez par respirer profondément par le ventre, lentement. Inspirez par la bouche et expirez par le nez en relâchant toutes les tensions accumulées pendant la journée. Si des préoccupations viennent vous déconcentrer, recentrez-vous sur votre respiration et laissez-les de côté. Ce n’est plus le moment de planifier, réfléchir, ruminer. Détendez-vous, apaisez votre esprit et préparez-vous à accueillir votre sommeil et vous souvenir de vos rêves.

Exercice de visualisation pour recevoir des rêves

« Visualisez pendant quelques minutes un écran blanc. Observez-le sans forcer.
Puis imaginez une porte qui ouvre sur votre espace intérieur. Vous l’observez dans tous ces détails, le matériau, la couleur, la taille, la forme… Ouvrez-la. Sentez la poignée dans votre main, le mouvement de votre bras, de votre corps. Que voyez-vous ? De la lumière ? Un jardin ? Autre chose ? Observez un moment cette image.
Ensuite, signifiez votre intention de rêver : « je me souviendrai de mes rêves au réveil. Je me détends maintenant et m’endors en confiance ». Remerciez votre inconscient puis terminez par la visualisation d’un beau paysage. Promenez-vous dans ce lieu : sentez les parfums, la texture du sol sous vos pieds, la douceur de l’air, touchez des fleurs, de l’eau, goûtez des fruits…
Si vous préférez, vous pouvez aussi imaginer une belle lumière blanche ou dorée, sa chaleur, son énergie sur votre corps. Plus vos ressentis seront intenses, plus l’exercice sera efficace ».

Cette exercice est tiré du livre de Marielle Laheurte, intitulé « Interprétez vos rêves ».

3. Révisez votre routine matinale

Vous dormez profondément. Les premières lueurs de l’aube apparaissent, de l’autre côté du miroir. Vous roulez dans un fourgon, type 4*4, de couleur vert ONF. Il fait beau, le véhicule avance sur une large piste, dans une foret tropicale.

Soudain, il déploie des ailes et s’envole au dessus de l’océan. Le pilote, stressé, déclare qu’une pièce importante du moteur est tombée dans l’eau. Vous descendez et rencontrez des jeunes qui jouent au cricket sur la surface de l’eau. Vous leur demandez d’arrêter et plongez pour aller chercher la pièce.

Puis, vous remontez à bord du véhicule et roulez à nouveau sur une piste bordée d’arbres avec à gauche une falaise et à droite, l’océan. Alors que vous redécollez, vous apercevez deux parachutistes. Équipés de moteurs qui dégagent de la fumée, ils remontent la falaise. Dring…dring…

Le réveil sonne et vous rappelle aussitôt à l’ordre. Vous devez être à telle heure à tel endroit, c’est une journée importante parce que vous avez un rendez-vous que vous attendiez depuis longtemps. Vous vous hâtez de vous lever pour vous préparer. En vous concentrant instantanément sur votre journée, vous avez laissé s’échapper votre rêve. Et peut-être aussi, des conseils importants qui vous auraient servi lors de cette journée.

Prévoyez un temps pour émerger

Vous l’aurez compris, prendre le temps de se réveiller est primordial pour se souvenir de ses rêves. Si vous avez la chance de vous lever à l’heure que vous désirez, c’est parfait. Sinon, avancez l’heure du réveil d’un petit quart d’heure pour vous autoriser à prendre ce moment précieux.

Quand vous vous sentez revenir à la réalité, ne vous précipitez pas. Conservez les yeux fermés et savourez ce passage entre sommeil et veille. Laissez remonter à la surface de votre conscience, les fragments, les images et impressions qui se présentent. Essayez de reconstituer le fil du rêve, de l’image de départ jusqu’au dernier souvenir qui se présente.

Parfois cette étape n’est pas nécessaire car vous vous réveillez avec un souvenir très précis de votre rêve. Profitez alors de ce laps de temps pour vous remémorer le scénario, les lieux, les personnages en ravivant chaque détail.

N’oubliez plus vos rêves, notez-les

Posez sur votre table de chevet un carnet et un stylo. Ce sera votre cahier de rêve ou journal onirique, appelez le comme vous le souhaitez. Décorez-le si vous en avez envie.

Notez vos rêves comme ils viennent, même si ils vous paraissent incomplets, absurdes ou embarrassants. Tentez d’être le plus fidèle possible à votre mémoire, n’inventez rien, ne rajoutez ou enlevez aucun élément. N’essayez pas d’interpréter pour l’instant. Il s’agit juste de déposer ce que vous avez pu sauver de votre nuit, quelques mots clés, une, deux, trois phrases, plusieurs pages. Qu’importe, ne jugez ni la longueur, ni le contenu.

Il se peut que d’autres bribes du rêve, remontent à votre conscience durant la journée. Vous pourrez les rajouter et reconstituer à un autre moment de la journée. Les spécialistes de l’interprétation des rêves recommandent de dater et de donner un titre à chaque rêve. Notez également le contexte de votre vie, les évènements marquants de la veille ou de l’avant-veille pour vos futures interprétations.

En tenant quotidiennement ce carnet de rêves, vous pourrez y revenir quand vous le souhaiter. Vous pouvez y rajouter alors des illustrations, impressions, pistes d’interprétations, analyses. Ainsi, vous cultiverez votre capacité à vous souvenir de vos rêves chaque jour.

Si comme moi, vous redécouvrez le plaisir de raviver vos songes nocturnes en mettant en place une, deux ou ces trois actions (se programmer, soigner son rituel d’endormissement et de réveil), partagez-le en laissant un commentaire ci-dessous.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libres de le partager :)

Comments

    • madesbois says:

      Joli rêve Cédric ! 🙂 Effectivement, les techniques d’autosuggestion et d’induction évoquées dans l’article peuvent aussi amener à faire des rêves lucides. S’entrainer à se souvenir de ses rêves permet de retrouver la connexion et donc une possibilité de communiquer avec son inconscient.

  1. Pascale says:

    Heureuse de découvrir ton blog ! Le monde des rêves est fascinant … Merci pour tes conseils. J’adore le moment que tu évoques, au petit matin, dans ce moment de flottement entre la vie onirique et le retour à un état de conscience « éveillé » …

    • madesbois says:

      Merci Pascale, heureuse de partager ma fascination pour le monde des rêves avec toi et l’interrogation sur le mode « éveillé » notre conscience pendant la journée ! 😉

  2. EB says:

    Super article qui me fait réaliser que j’arrive très rarement à me rappeler de mes rêves … de ce fait je ne fais plus l’effort de me les remémorer … mais c’était avant car après la lecture de cet article je vais me créer un carnet onirique et faire cet exercice le plus souvent possible chaque matin … j’aime beaucoup l’idée de leurs donner un nom … merci pour ce partage et au plaisir de lire les prochains articles.

  3. Alice says:

    Coucou! Merci pour cet article!Il y a tellement d’informations dans nos rêves !!!
    Je valide tout à fait tous tes conseils, que j’applique consciemment , surtout pour le réveil!
    Quelle vie on vit la nuit 😉 !

    • madesbois says:

      Merci Alice ! Oui comme tu le suggère, les rêves sont d’une richesse illimitée ! Tout comme nos vies quand on arrive à se réveiller ! Tout un programme !

Laisser un commentaire